Contactez-nous !

Gérer la coactivité

Face à la la crise sanitaire actuelle, les différents corps de métiers du BTP doivent se réinventer pour reprendre leur activité. Dans un souci de santé et de sécurité sur les chantiers, les acteurs du bâtiment doivent également redoubler de vigilance.  Un contexte inédit dans lequel la gestion de la coactivité est devenue une priorité absolue.

Éviter la coactivité ou la limiter a toujours été un objectif en soi pour France Filets

Il est important de rappeler que la coactivité dans le secteur de la construction était un facteur de risques important.

Pourquoi ?

Dans notre environnement de travail, plusieurs personnes, occupants ou confrères sont amenés à intervenir sur un même site. Cela se traduit par des opérations effectuées aux mêmes horaires, avec différents moyens de locomotions … Afin d’éviter toutes interférences entre les activités respectives de chacun, une organisation minutieuse au pire, une communication préventive au mieux doivent être mises en oeuvre. Dans tous les cas,  plusieurs solutions doivent être étudiées dans l’optique de réduire au maximum ces interférences. 

La gestion de la coactivité avant la crise actuelle 

France Filets attirait l’attention de ses clients, acteurs du BTP ou industriels maîtres d’ouvrage (MOA), sur le phasage optimal de la sécurisation pour éviter la coactivité. Notre intervention comprend la sécurisation antichute, d’objets ou d’hommes, en sous-face. Elle doit donc être préparée et optimisée par le non-accès de personnes sur une zone lors de l’installation des filets. Un impératif à tenir en raison du poids de ceux-ci, des mouvements des moyens de levage, de la fragilité des toitures à réparer …

Pour se faire, nous proposons souvent un phasage à nos clients et/ou des horaires décalés d’intervention. 

Dans notre article d’avril 2019 sur comment anticiper les travaux d’été en industrie,  nous évoquions déjà cette problématique, sans l’aspect sanitaire évidemment, pour diminuer les risques et anticiper sur des périodes de fermeture d’usine. 

Les solutions France Filets

Dans ce sens, voici quelques propositions France FILETS  souvent discutées avec les responsables de travaux neufs & maintenance et les préventeurs (CSPS – QSE) : 

  • Baliser les zones de travail (Rubalise, barrières type AERAS, fermeture des portes existantes d’un bâtiment etc…) 

balisage sécurité

  • Anticiper le début des travaux en sécurisant par avance dans des périodes creuses ou sans production (Sécuriser la zone 1 pendant le mois d’Août pour démarrer des travaux en Septembre)
  • Phaser l’implantation de la sécurisation sur un ensemble d’ateliers (Morceler les interventions en fonction des impératifs de production)
  • Prévoir un phasage, « déplacer » les filets de la zone 1 à la zone 2 du vendredi au samedi pour travailler à nouveau le lundi (Exemple : Libérer le bâtiment 412 pour intervenir une semaine, puis réaménager celui-ci pour libérer le 413)
  • Décaler des horaires de production pour nous laisser intervenir sur des ½ journées (6H00 – 13H00 pour France Filets et 13H00 – 20H00 pour la production)

Un ensemble de préconisations soumises à la discussion avec les acteurs du BTP et propriétaires des lieux d’intervention.

En ce moment pour assurer une reprise des chantiers : 

Effectivement la période demeure aujourd’hui complexe, néanmoins des solutions existent. Pour préserver la santé et assurer la sécurité de chacun sur les chantiers, les moyens habituellement déployés ont donc été renforcés pour limiter au maximum la coactivité. Par exemple, nous avons dernièrement convenu avec un client d’anticiper de 24H00 la mise en place des filets, avant l’intervention d’un échafaudeur. Des conditions de travail exceptionnelles qui soulignent d’autant plus l’importance de maîtriser la coactivité quand celle-ci ne peut être évitée.

Quelques points obligatoires depuis quelques semaines : 

  • Ne pas oublier d’inscrire les interventions des phases préparatoires dans les plannings de coordination pour les maîtres d’œuvre (comme la sécurisation, les prises de mesure géomètre ou d’air etc…). Être plus rigoureux qu’auparavant sur l’ensemble des étapes d’un chantier. 
  • Faire valider le timing du début et de la fin de notre intervention
  • Respecter l’organisation du chantier et les consignes d’accès à celui-ci 
  • Suivre les recommandations en termes d’organisation et d’équipements de nos équipes (au départ de nos dépôts, dans les camionnettes et sur les chantiers)
  • Coordination des différents intervenants quand la coactivité demeure

Quelques « plus » France filets : 

  • Schématiser les phasages pour aider nos clients à organiser les étapes  
  • Mise en place dès Décembre 2019, d’un rappel par SMS de notre jour d’intervention pour éviter les interférences, les conditions propices à l’accident et la perte de productivité pour tous
  • Visite préparatoire sur les chantiers de rénovation complexe 

Et demain : 

Au-delà des obligations liées à la crise du Covid 19 dans le BTP, les “bonnes” pratiques sont toujours de rigueur. Un cadre à appliquer pour éviter les accidents sur chantier encore trop nombreux. 

Habituons-nous à respecter les impératifs de chacun et à être précis dans les phasages pour ne pas porter atteinte à la santé et à la sécurité des personnes sur les chantiers.

Dans tous les cas, cette façon de travailler devrait tous nous aider à : 

  • Réduire le temps global d’intervention de chacun 
  • Éviter des accidents dûs à la coactivité 
  • Protéger au mieux le personnel et les outils de production

Dans le cadre des mesures de prévention et de sécurité, ces 3 points étaient et restent les priorités des offres France Filets. Retrouvez nos solutions en Sécurisation antichute, Sécurisation de sites et Préparation des chantiers de désamiantage.

cookie